La meilleure nourriture pour un nourrisson

Le plus beau cadeau d’une mère c’est de prendre son enfant dans ses bras. Le bout de choux, après qu’il soit né, il est encore très fragile ; nécessitant ainsi un tel soin et de suivi de la part de sa maman. Quelle est alors la meilleure nourriture à donner à un nourrisson ?

L’apport du lait maternel

Dès sa naissance, le lait maternel est vivement recommandé pour allaiter le nourrisson. Ce lait contient tous les éléments nécessaires pour son bon développement et sa bonne croissance. Il contient un fort anticorps aidant ainsi le bébé à lutter contre des diverses maladies. Jusqu’à ce que le bébé atteigne ses 6 mois de naissance, l’idéal est de lui nourrir du lait purement maternel. Mieux encore si la mère continue ce rythme jusqu’à la fin de l’allaitement (vers 24 mois de naissance du bébé).

nourrissonLe lait artificiel

A défaut de lait maternel pour des maintes raisons, la maman doit recourir au lait artificiel pour nourrir son petit bout. Ces laits spécialement pour bébé sont nombreux en pharmacie telles les marques Guigoz, Nursie, Gallia, France Lait, etc. et ils se diffèrent suivant l’état et l’évolution en âge de l’enfant (1er âge, 2ème âge et 3ème âge) comme par exemple le Nursie confort en 1ère âge. Toutefois, afin de savoir quel lait à donner pour son nourrisson, il faut toujours demander l’avis d’un spécialiste (pédiatre ou infirmière).

Le régime mixte d’allaitement

De nos jours, pour causes du travail ou reliant à sa santé, les jeunes mamans préfèrent adopter le régime mixte d’allaitement (mélanger le lait maternel et le lait artificiel pour nourrir son bout de choux). Dans cette option, les conseils d’un spécialiste (pédiatre ou infirmière) devraient être suivis afin d’éviter toutes malaises gastriques fréquents du nourrisson tels les fortes coliques, l’indigestion, etc.

La nutrition lors de la croissance

soins-bebeDans la nutrition d’un nourrisson, à partir du 6ème mois s’ajoutent petit à petit les aliments. La nutrition correcte a une influence tant sur la santé physique que psychique de l’enfant. Ainsi, en parallèle avec l’allaitement, il faut savoir diversifier la nourriture à la bonne dose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *